Notre « compréhension » de la valeur relationnelle est un phénomène subjectif créé par les circonstances et les perspectives relationnelles. Lorsque le comportement d’un sujet donné semble bizarre, étrange, insensé, surréalistes, ou inexplicable, la seule façon correcte d’appréhender l’étiologie du comportement en question est d’évaluer les circonstances et les perspectives relationnelles présentes dans le monde relationnel du sujet au moment où le comportement a eu lieu. En effet, il n’existe pas de comportement qui soit illogique pour celui qui le manifeste. Tout ce que nous faisons nous semble sensé au moment où nous le faisons. Il le faut, car c’est un pré requis de la structure qui nous sert de guide. Cela ne veut pas dire que plus tard, lorsque les circonstances ont évolués, ou en présence de nouvelles perspectives contextuelles, on ne remettra pas en question la logique de notre démarche. Après tout, le fait de remettre en question notre comportement en fonction d’une perspective modifiée ou nouvelle nous permet de prendre du recul, ce qui, comme nous le savons, aboutit toujours à un 20 sur 20.

[FERMER CETTE FENETRE]