Comme tous les êtres vivants, notre survie même dépend entièrement de notre aptitude à obtenir un écho du monde des objets, ou de nos contextes de référence qui nous « confirme » la réalité relationnelle que nous incarnons. Autrement dit, nous recevons la confirmation que nous sommes des êtres aptes à établir ce relationnel, que nous sommes bien dotés d’une Relationnabilité fonctionnelle. Cela n’implique pas que nous devons forcément percevoir « consciemment » cette confirmation, mais tout simplement que nous en avons conscience. « En avoir conscience » signifie donc que nous percevons, de façon consciente ou inconsciente, notre « aptitude à établir ce relationnel », ou notre « Relationnabilité ». En effet, la conscience de la réalité relationnelle que nous incarnons est aussi essentielle à l’existence des êtres vivants que leur existence relationnelle par elle-même.
Aucun être vivant ne peut donc exister en dehors de son identification consciente à son contexte ou son monde des objets. La notion que l’homme – en tant qu’être vivant parmi d’autres – est doté de cette condition psycho-relationnelle nécessaire constitue le fondement même de l’approche que nous adoptons pour comprendre qui il est d’un point de vue psychologique.

[FERMER CETTE FENETRE]